Penitus in communi et in particulari et autism aspergers

  • Le système multifenêtre inventé par Monsieur Windows me permet d éviter de me concentrer sur un seul sujet. Je peux donc vagabonder au rythme de mes pensées sans avoir la contrainte de m interrompre, travailler et revenir ce qui occasionne une perte de temps terrible.
  • J'adore le GPS. Pendant des années, je me suis disputé avec mon ex car j'avais l'habitude de louper les bonnes routes. Et ma thèse était, on tourne à gauche (de préférence) ou à droite, et puis à gauche, et encore à gauche… pour revenir au point de départ. Résultat du trajet, cela ne marchait jamais. Allez coucher de très jeunes enfants à 8 heures du soir quand vous rentrez chez vous à 10 heures.

    Maintenant, avec le GPS, je n'ai plus à me soucier de mon chemin.

Natus, passus, natus

Viginti annorum vitae libidine dolendi

 

1927 : mort d'Yvonne Quinty, la mère de Jacqueline Juncker (née en 1922) et de Nicole Juncker (née en 1927).

 

 

 

9 février 1944 : Décès par suicide, suite à son arrestation par le SD de Clermont-Ferrand, de mon grand-père paternel, membre de la SFIO et franc-maçon, Pierre Virlogeux (il est enfoui dans une fosse de la Caserne d'Anthéroche, aujourd'hui Lycée Pierre et Claude Virlogeux). Son fils, Jean, était dans la cellule contiguë.

 

 

 

10 novembre 1944 : Décès de Claude Rodier, ma grand-mère paternelle, épouse de Pierre Virlogeux, compagnonne de route du PCF et quand même Franc-maçonne, au camp de concentration de Ravensbrück. Elle passe au crématoire du camp le 11 novembre.

 

 

 

1948 : décès de mon grand-père paternel, Lucien Juncker, avoué à la Cour d'Appel, franc-maçon, membre de la IVème Internationale, suite à une blessure par balle de mitrailleuse reçue pendant les combats de la Libération de Paris.

 

 

 

1950 : décès de Maurice Juncker, avoué à la Cour d'Appel, , franc-maçon, membre de la IVème Internationale.

 

 

 

1950 : Mort de ma sœur aînée, Marie ou Anne (probablement Marianne) Virlogeux dans le 17ème Arrondissement de Paris.

 

 

 

1951 : Ma Naissance, Agpar à 2, siège avec forceps, la tasse bue et le cordon ombilical autours du coup.

 

 

1951 : Mon arrière grand mère avait l habitude de me prendre la nuit dans son lit. Une nuit, elle n e s est pas réveillée. J ai passé la nuit à côté d un cadavre.

 

 

1952 : Naissance de mon frère Denis, sauvé du double méningo-encéphalite par le professeur Robert Debré.

 

 

 

1954 : Naissance de mon frère Emmanuel, méningo-encéphalite aussi. Il survit/

 

 

 

1957 : Mon père finit de hurler la nuit (suite à sa déportation). On s installe dans la Cité des Bosquets à Montfermeil. On est en pleine reconstruction, on habite un ILM, mais les HLM sont mixtes, je commence à réspirer.

 

Nous avons tous fait l'expérience du trouble autistique

Si la disruption de la communication est une des caractéristiques principales de l'autisme, tous le monde a eu plusieurs expériences autistiques :
  • l'étranger qui rentre dans un nouveau pays
  • l'élève dans une nouvelle classe
  • le stagiaire idem
  • l'aveugle ou le handicapé qui ne voit pas ou qui ne peut pas prendre et donner
  • ....
En fait toute expérience nouvelle où l'individu ne sait pas se situer induit cette rupture de communication et les mouvements de défense (positifs ou négatifs) nécessaire à la "survie" (terme général qui signifie globalement le maintien dans le groupe (mort ou vivant :-) )

In girum imus nocte et consumimur igni

Il était évident que je place ce site sous le patronage de Guy Debord, Asperger s'il en est et mort d'excès d' "Eau-de-Vie" (au sens psychiatrique du terme)

Disruption de la communication. Expérience 1

J'avais réservé une table pour deux dans un café de mon bled, café qui m'est agréable pour de multiples raisons.

 

Quand je me suis présenté pour demander ma table réservé, les serveurs étaient très pressés et un orchestre, plutôt bon, faisait beaucoup de bruit.

J'ai attendu un bon moment. Las d'attendre et ayant mal à ma jambe, j'ai tenté de demander une chaise. On m'a proposé de m'assoir à l'intérieur du bar. Pas de chance, je souhaitais être dehors pour attendre mon convive qui ne savait pas exactement où j'étais.

Les choses sont parties en vrille.

Parlant fort, je me suis adressé à une personne, le patron. Qui m'a répondu en parlant encore plus fort. Comme je porte les stigmates de mon âge et que certaines fréquences sonores me sont désormais étrangères, j'ai répondu en parlant encore plus fort. Résultat, croyant que je m'énervais, il m'a demandé, en parlant encore plus fort, de me calmer. J'étais pourtant très calme.... 

A cet instant, nous avions le choix, soit il appelait la police parce que je faisais du scandale, soit je l'appelais parce que j'avais le sentiment d'être en face d'un refus de vente. 

Heureusement, une serveuse est venue calmer le jeu. Nous  nous sommes éloignés du bruit, j'ai pu m'expliquer.... Un serveur m'a conduit à ma table et le patron m'a offert l'apéritif. 

 

Tirez vos conclusions, j'ai les miennes !

La dialectique peut elle casser des briques

Pré-Société de l'Information, c'est le monde que nous sommes entrain de quitter et nous sommes sur la bascule. Le seul risque est de tomber de la balançoire.

Disruption de la communication. Expérience 1

Une amie poste sur son mur Facebook, le lien et l'image suivante (Ne vous affolez pas, nous sommes entre adultes et chacun a le droit d'avoir ses jardins secrets).

Légende : Comment branler une bite ?

Mon commentaire à son post : Tu fais des autopsies maintenant Cas flagrant disruption du discours. Ton personnage masculin parait totalement sans vie, comment veux tu mettre la bite raide à un macchabé. Je ne vois pas le visage, le doigt et le drap ne signifie rien pour moi. Ce personnage est inerte et n'a aucun intérêt au plan érotique. 

La Dialectique Peut-Elle Casser Des Briques ?

Et comme chacun le sait, tout est politique. Le tout est de savoir régler "Les justes solutions des contradictions au sein des peuples"

Et vinum laetificat cor hominis et mulieris